Jarodisms des fans

Envoyez-nous vos Jarodism préférés!

12 + 10 =

JAROD: Ma mère est ici sur cette île. J’ai de bonnes raisons de croire qu’elle est en danger. Alors tu feras ton numéro de chasseur de prime du Centre, un autre jour !

TV FILM L’Antre du Diable

 

JAROD: Encore une voie sans issue
MISS PARKER: J’ai appris tout ce que je voulais savoir.
JAROD: Tu crois ça ? Après toutes les déceptions, toutes les trahisons que nous avons subies. Comment sais-tu où se trouve la vérité ?
MISS PARKER: Fenigor n’avait aucune raison de mentir.
JAROD: Alors il va falloir que tu tires sur moi, parce que j’ai bien l’intention de connaître la vérité.
2.21 – Patrimoine génétique (2/2)

HAWK: Allez en enfer!

JAROD: Vous d’abord

4.03 Le saut  de l’ange.

 

JAROD[NARRATION]: Réfléchir peut parfois être dangereux, mais il m’est soudain apparu que laisser l’Ecossais et son chien, serait  comme abandonner deux animaux blessés pris au piège. Et ça ne me ressemble pas.
3.12 La clé du passé

 

JAROD: Elle se sentait envahit d’un grand vite, un abîme sombre et silencieux, encore plus terrifiant que le monde qui l’entourait dans le grand palais. Cependant dans cette obscurité glaciale, elle avait aperçu une étincelle. Elle se souvint du passé, du temps où la brillante petite fille avait un cœur brûlant avec une âme débordante de passion et un sourire qui aurait transformé l’hiver en printemps. Mais l’étincelle avait disparu, la flamme s’était éteinte. Son passé lui avait été volé par les soldats du grand palais. Elle devait continuer à chercher, en espérant raviver cette flamme. Mais en attendant ce jour, elle ne serait rien d’autre, que la plus triste de toutes les petites Valentine.
2.11Gigolo

 

MISS PARKER: J’en ai une, tout prêt, un petit aéroport au Maroc. Tu vas y arriver ?
JAROD: Ouais, j’ai plutôt intérêt.
TV FILML’Antre du Diable

 

PARKER: On n’est pas dans Kang Fu, ne joue pas les Kwai Chang
JAROD : Oh j’adore ce gars qui vient en aide aux autres en se baladant de pays en pays.
4.07–Alibi

 

JEUNE JAROD: Ma maman est partit elle aussi, mais je lui parle tous les jours. J’entends sa voix à l’intérieur de moi.

2.12Cadeau surprise

 

MISS PARKER: Tu as l’air surpris d’être ici !
JAROD: Eh bien, je suis surtout surpris d’être encore en vie.
MISS PARKER: Les morts gardent leurs secrets
JAROD: Je suppose que si je suis ici, ce ne sont pas les ordres du Centre que vous suivez.
4.20–Instincts naturels (2/2) 

 

SYDNEY: C’était à mon grand-père. Je pensais que Nicholas aimerait avoir un objet de son passé.
JAROD: C’est important qu’il sage qui est sa famille  et qui vous êtes.  Alors, donnez-lui !
3.08 – Vengeance 

 

JAROD [NARRATION] : La situation de l’écossais m’a fait réaliser quelque chose que je savais depuis longtemps. Mise à part le fait, de retrouver un jour ma famille, aider des personnes comme Benny et l’Ecossais, était la plus belle chose qui puisse m’arriver.
3.12La clé du passé

 

JAROD : Le Centre veut que nous pensions que découvrir la vérité ne nous mènerez à rien. Que chercher des réponses sur qui nous sommes, est futile. Et bien entendu, que tisser des liens qui échapperaient à leur contrôle est une erreur. Je sais que tu ne veux pas entendre ça, mais au fond, tu le sais bien, tu as été prisonnière du Centre toutes ces années, tout comme moi. Et au fil de tes découvertes, tu as réalisé que le Centre t’as toujours traité en pariât, tout comme moi.
MISS PARKER : Pourquoi faut-il que la seule personne dont on m’a enseigné à me méfier, que je devais haïr et capturer, soit toujours près de moi chaque fois que je travers une épreuve difficile dans ma vie ?
JAROD : Peut-être que les choses devaient se passer ainsi !
TV FILML’Antre du Diable

 

JAROD : J’ai été enlevé à mes parents quand j’étais enfant et j’ai été élevé dans un endroit qui s’appelle le Centre. Imaginez l’enfer, avec un joli mobilier.
3.01–Troubles mentaux 

 

JAROD: Je vous ai déjà parlé des puissances au pouvoir. Quand elles ne peuvent pas vous avoir, elles s’en prennent aux gens que vous aimez. C’est ce qu’elles ont fait à Neil. Le PAP (Puissance au pouvoir) essaie d’anéantir toutes les personnes de votre vie et il vous anéantit, vous en même temps. Mais c’est là où il commet une erreur parce que les personnes que vous aimez sont peut-être une faiblesse, mais elles sont votre force aussi. Elles vous incitent à vous battre, elles vous obligent à échapper à tous les démons qui soufflent du feu à l’intérieur de votre tête.
3.06Les puissances au pouvoir 

 

JAROD : Tu fréquentes beaucoup trop les cimetières Miss Parker.
3.18Pièces manquantes


 

MISS PARKER: Comment se fait-il qu’il soit toujours vivant et qu’on ne me l’ait pas dis ?

JAROD: Et bien je crois que ton père t’a caché quelques petites choses. Est-ce qu’il t’avait parlé de ces lettres ?

2.20Mensonges

 

JAROD: Ecoute ce que te dictes ton cœur. Ne laisse jamais personne ternir ton bonheur

3.11L’assassin 

JAROD: Vous croyez sans doute pouvoir m’acheter ?

LYLE: Jarod, je n’en ai pas l’intention…

JAROD: Mr Lyle, voulez-vous que votre dernier mot sur cette planète soit un mensonge ?

LYLE: Alors ça va être comme ça ? C’est une exécution, sans aucun procès ?

JAROD: Vous n’aviez pas fait de procès à mon frère

LYLE: C‘était différent, c’était de la légitime défense !

JAROD : C‘est pareil ici.

3.08Vengeance

MISS PARKER: Je n’ai jamais…je n’ai jamais dit à Thomas que je l’aimais

JAROD: Et ton cœur et ta raison s’affrontent maintenant dans une lutte acharnée

MISS PARKER: Mouais ! Je donnerais tout ce que je possède pour lui dire quelques mots, le regarder dans les yeux, quand il les écoutera.

JAROD: Dis-les lui ! Que ton cœur remporte la victoire.

4.09Confrontations 

 

JAROD: Tiens tiens, tiens ! Ça fait longtemps que je ne t’ai pas entendu. Et comment te portes-tu ?
MISS PARKER: Comme quelqu’un qui a les nerfs à vifs. Qu’est-ce que tu veux Jarod ?
JAROD: Pourquoi Mr Lyle me court-il après ?
MISS PARKER: Mr Lyle ?
JAROD : Oui. Il m’a poursuivi d’Albuquerque à Santa Fe. Et pourtant il n’est pas équipé pour faire de l’auto-stop !
2.13 – Travail d’artiste 

 

MR PARKER: On doit faire des concessions, pour une cause supérieure à nous. J’imagine que vous ne comprenez pas, mais à la fin, tout cela deviendra lumineux

JAROD : Vous volez des enfants. Vous en créer d’autres, qu’est-ce qui deviendra lumineux ?

3.22Donotérase (2/2)

 

JAROD: Jusqu’à présent je croyais que seuls les liens du sang, unissaient les gens. Mais j’ai appris qu’il pouvait y avoir d’autres liens. Ceux créent par l’amour.
2.15 – La preuve par balles

 

JAROD: Ce qui est merveilleux avec la vie, Miss Parker, c’est qu’on peut toujours changer l’histoire et qu’alors la fin nous appartient.

TV FILML’Antre du Diable

 

JAROD : Regarde aux pieds de l’arbre, derrière toi, j’y ai déposé un petit cadeau ! Ne t’arrête jamais de chercher les pièces manquantes Mademoiselle Parker. Si tu abandonnes, tu ne trouveras jamais ce que tu cherches.
3.18Pièces manquantes

 

JAROD : Nous avons beau le refuser de toutes nos forces, toi et moi nous n’en sommes pas moins deux des pièces d’un même puzzle.

3.18Pièces manquantes 

 

JAROD : C‘est trop tard ! Avec un peu de chance, il ralentira assez pour qu’on saute, mais maintenant rien n’empêchera l’explosion. C’est ton frère Ethan, notre frère. C’est une nouvelle vie que tu veux ou la mort ? 

TV FILMCaméléon contre Caméléon 

 

RAINES : Nos pilotes sont morts et les instruments sont endommagés ! Comment on va sortir de cet enfer ?
JAROD: Moi je vous suggère de détacher celui qui pourra piloter cet avion et vous sauvez la vie.
TV FILML’Antre du Diable

 

JAROD: J‘y perds un peu mon latin. Sachant que le père noel distribue un cadeau à chaque enfant sur terre, il doit donc visiter 830 maisons par secondes. Ce qui implique que ses rennes doivent parcourir plus de 1000 kilomètres par secondes. Mais ça ne laisse qu’un millième de seconde pour garer son traineau, descendre dans la cheminée, déposer les cadeaux et refaire le chemin inverse. Pour un homme relativement âge, même bien portant, ça relève de l’exploit non ?
1.08Le premier noël de Jarod 

 

JAROD Ma mère le portrait. Il m’enivrait quand elle venait me border le soir. Peut-être que je l’ai rêvé. Quand je pense à ma mère, c’est à peine si me souviens de son visage. Il y a des senteurs qui vibrent comme des notes de musique, vous le saviez ? Le parfumeur est en réalité un compositeur et moi je cherche à toucher le cœur des gens qui ne sentent que les notes les plus fortes. J’essaye de les entraîner plus loin, dans la recherche de leur âme. Parfum, notes pétillantes et acidulées comme des citons dans de la chaux qui éclate comme des impatiences.
4.17Décomposition 

MISS PARKER:   Je ne peux pas te laisser t’en aller Jarod, tu dois t’en douter.
JAROD: Est-ce que ta mère aurait fait ça ?
2.21Patrimoine génétique (2/2)

 

MISS PARKER: Jarod? Je crois que tu devrais nous dire où tu es ? Nous pourrions te protéger contre lui
JAROD: Bien que j’apprécie beaucoup ton intérêt, je crois avoir l’habitude de m’occuper de mes affaires, moi-même. Alors il faut que j’y aille, j’ai du travail. Ciao !
2.13 – Travail d’artiste 

JAROD: Tu avais raison de faire confiance à ta mère. Elle donnait beaucoup d’importance à la famille et considérait qu’il faut aider les autres. Si elle a préféré garder ses secrets, c’était pour te protéger.

MISS PARKER: De quoi voulait-elle me protéger ?

JAROD: De la vérité! Continue, tes recherches, mais souviens-toi, ne vas pas croire tout ce que tu verras. Après tout, la vie est un mirage et parfois les choses qui nous effraient le plus, sont celles qui nous sauveront la vie.

4.18Secret d’outre tombe

 

JAROD : Mise à part la dent ébréchée, on dirait que tu as survécu.
MISS PARKER : Ce n’est pas grâce à toi !
JAROD: Sois honnête, tu as toujours eu la solution sous le nez, tu n’avais qu’à ouvrir les yeux pour la voir.
MISS PARKER: J‘étais censé voir quoi exactement ? Tu peux me le dire ?
JAROD: Quand on veut survivre il faut être capable de faire la différence entre ses amis et ses ennemis.
MISS PARKER: Je suppose que tu essaies de me dire que Lyle est mon ennemi et toi mon ami, c’est ça ?
JAROD: Peut-être et qu’on doit être prêt à tout, tout le temps, si on veut avoir une chance de survivre. Et je te préviens que Lyle est prêt à tout.

4.02Survivre

 

 

MISS PARKER: “P.47” ! Ça veut dire quelque chose pour toi?
JAROD: Rien du tout… quoique…
TV FILML’Antre du Diable

 

JAROD: Moi quand j’avais votre âge, je ne voulais pas non plus quitter la maison. J’ai dû y rester pendant trente ans. C’est une longue histoire. Mais quand j’en suis sorti, alors j’ai compris ce qui me manquait. La nature, l’air frais, le soleil, les cadeaux de la vie. C’est dommage de ne pas profiter de tout ça.
2.05 – La Beauté cachée

 

MISS PARKER:  Quoi?
JAROD: Je n’ai pas eu le temps de te dire au revoir.
MISS PARKER: Comment as-tu réussi à t’enfuir?
JAROD: J’ai utilisé mon plan B. Rappelle-toi !
MISS PARKER : Le passage !  Et comment c’était ?
JAROD: Disons que j’espère que ma prochaine mission ne me transformera pas en égoutier.
2.20 – Mensonges

 

Sydney: Jarod this is getting serious. They brought in Miss Parker.

Jarod: Uh oh. Well you’d better watch your back too, Sydney.

JAROD: Bon, tu as déjà rencontré Edna, qui bien qu’elle ait passé plus de vingt ans dans un asile grâce à Monsieur Raines, son cher et tendre époux, reste malgré tout la mémoire vivante du Centre. Edna sait des tas de choses sur ta mère, sa grande amie. Des secrets qu’elle ne révèlera à personne d’autre qu’à toi. Je ne suis même pas dans la confidence. Edna veut rentrer à la maison, mais on l’en n’empêche, il y a une armée de nettoyeurs à sa recherche. Mais elle m’a aussi confié que sa rédemption serait de te dire tout ce qu’elle sait avant que les nettoyeurs ne l’a retrouve. Alors, dépêche-toi, restes sur tes gardes et sache qu’Edna veut que tu continues de creuser, peu importe ce qui se passera, que le secret que ta mère voulait te révéler est enterrer quelque part et que tu dois le déterrer coute que coute.

4.18Secret d’outre tombe

 

JAROD [NARRATION] : Je me trouvais confronté à la pire de identités que je devais assumer, devenir l’ami de l’écossais.

3.12La clé du passé

JAROD:  Je ne sais pas exactement ce qui s’est passé, mais en tout cas je suis sûr d’une chose. L’amour transcende la mort. Les personnes que nous aimons, restent toujours proches de nous, même après qu’elles nous aient quitté.
3.14A l’heure de notre mort

 

JAROD : Vous ferez une fouille complète de la fille. Elle a surement caché des jetons.
MISS PARKER : AH ! Ça tu me le paieras !
JAROD : Je ne fais que mon travail. Je suis le chef de la sécurité du casino.
MISS PARKER : Je te coincerais un jour
JAROD: Oh, tu veux parier ?
1.04Les jeux sont faits

JAROD: Ton sixième sens peut faire la différence, utilise-le, fais lui confiance. C’est ce que moi, je fais !
4.20–Instincts naturels (2/2)

MISS PARKER:   Quoi?
JAROD: Es-tu sure que tu connais bien ton père ?
MISS PARKER : Mieux que tu ne connais le tien en tout cas
JAROD : Mouais, seulement moi, je cherche toujours.
3.09 – Meurtre parfait

JAROD : Tenez, prenez ma place!

DANIEL: Non, non

JAROD: Je ne suis pas pressé. Je n’ai pas de rendez-vous et j’ai personne à mes trousses aujourd’hui.  Prenez-le !

2.17Le Crash

 

 

JAROD [NARRATION] : Il y a des jours dans la vie, où l’on doit laisser parler son Cœur et non sa tête. Et je m’étais trompé de jour, contrairement à ce que je croyais. Et je commis l’erreur suivante.

ARGYLE : Pitié!!!

JAROD: Grimpe !

4.11–Intrigues à Las Vegas

 

JAROD: Elle te manque?

MISS PARKER: Oui

JAROD: Tu lui manques aussi

MISS PARKER: Comment peux-tu le savoir ?

JAROD: Lis la carte !

“SA VOIX EST A L’INTÉRIEUR DE TOI.”

2.12Cadeau surprise

 

JAROD: Les pièces manquantes, Mademoiselle Parker, les pièces manquantes !
3.18Pièces manquantes

 

 

JAROD: Ce Saint Valentin, Celui qu’on appelle Cupidon ! C’est un gamin tout joufflu qui en plus est une espèce d’archer qui se balade en lançant des flèches à tout le monde et tout d’un coup on est amoureux de vous ?
CHEF DE CHANTIER : Absolument
JAROD: Et pour montrer leur amour, les gens s’offrent des boîtes de chocolats et autres sucreries ? Ils veulent prendre du poids et être joufflus aussi ?
2.11Gigolo

 

JAROD: J’aimerais comprendre. Ceci est au début, un morceau de cela et puis vous le découper soigneusement pour le vendre aux clients comme un produit distinct

SERVEUSE: Oui vous avez raison ! Beignet, trou de beignet !

JAROD : Je ne voudrais pas faire de mauvais esprit,  mais si le trou est là, pourquoi appelez-vous ceci « un trou » ?

1.06Servir et protéger

 

MISS PARKER : Mon père t’as gardé prisonnier au Centre, durant toute ta vie. Quelle raison aurais-tu de vouloir jouer les bons-samaritain ?

JAROD: Parce que s’il meurt, mes questions resteront sans réponses, les tiennes également

2.12Cadeau surprise

 

JAROD: L’amour fait parfois des miracles.
3.09 – Meurtre parfait

 

JAROD: Non, c’est « chant de nuit » !

[Il s’assoit au piano et commence à jouer le « clair de lune » de Debussy. Il parle et joue frénétiquement]4.17Décomposition

 

MELINDA : Si vous vous intéressez à ces histoires-là, vous devriez devenir psy à l’université.

JAROD: J’ai déjà essayé de faire ça. J’aimais bien les horaires, mais la bouffe était horrible
1.13 –L’Armée des Lâches

 

JAROD: Ça ne vaut pas le brandy des moines, mais Ocee affirme que ce thé-là est un breuvage apaisant.

MISS PARKER: Est-ce qu’elle m’en livrerait un chargement de plusieurs caisses ?

JAROD: Laissons la tempête faire rage dehors, mademoiselle Parker pas sous ton crâne.

TV FILML’Antre du Diable

 

JAROD: Le coup ne partira pas. J’ai enlevé le percuteur de ton arme cette nuit

MISS PARKER: Le soir en me couchant, je glisse cette arme sous mon oreiller.

JAROD: Et tu baves légèrement du côté gauche dans ton sommeil

4.09Confrontations 

 

JAROD: En définitif vous aviez raison. Je n’ai pas le cran de tuer, ni de haïr. Je ne suis pas certains qu’ils soient aussi bons en prison.
4.13 – Les fantômes du Passé

JAROD: J’aimerais vous posez une question. L’avez-vous jamais aimé ? Parce qu’elle a soif de cette affection que vous ne lui avez que trop rarement donnée.
TV FILML’Antre du Diable

 

EVE : Il n’y avait rien de réel ?
JAROD : Non rien, à l’exception de vos aveux et de votre emprisonnement à vie.
4.17Décomposition 

 

MISS PARKER: Tu m’as sauvé la vie, pour qu’elle raison ?

JAROD:   Je n’ai pas oublié…le premier baiser qu’une petite fille m’a donné
1.17La clé 

 

JAROD: Alors, comment va Igor ?

MISS PARKER: J’espère qu’il ne ronfle pas.

JAROD: Oh ce n’est pas le bruit qu’il fait qui t’empêchera de dormir, mais ses ongles de pieds si acérés.

2.09Effets spéciaux 

 

ARGYLE: Mona c’est la femme de ma vie.

JAROD: Tu as passé six minutes avec elle!

4.11Intrigues à Las Vegas 

 

MISS PARKER: Allons, en définitif, qu’est-ce que tu essaie de me dire ?
JAROD: Que tu dois vraiment voir les gens tels qu’ils sont.
MISS PARKER: Et me méfier de tout le monde.
JAROD: C’est une possibilité parce qu’à la fin on aura tous ce qu’on mérite.
3.04 – Une personne de confiance

 

JAROD: Selon toute apparence vos chances de gagner le jackpot sont d’un contre 15 983 816. C’est-à-dire à peu près autant de chance que d’avoir la lumière du soleil dans un sous-marin
3.17 – Les liens du coeur

 

ETHAN : Mademoiselle Parker ! Heureux que tu sois en vie
MISS PARKER : Heureuse de te voir Ethan !
JAROD : Ils sont immortels au Centre, tu devrais le savoir
TV FILMCaméléon contre Caméléon 

 

MISS PARKER: Quoi ? 

JAROD: On a au moins réussi à réunir une famille.

MISS PARKER : Tandis que la mienne s’est séparée à nouveau

JAROD : Je comprends ce que tu ressens

MISS PARKER : En fin de compte, Lyle a peut-être raison. Peut-être que le monde est en train de changer.

JAROD : De toute façon qu’est-ce que ça peut faire s’il change ? Pour nous, c’est toujours le même, on s’y sent toujours seul.

401:  Le monde change

 

Suivez-nous!

JAROD : Tu commets une fois de plus, une grave erreur. Si ta mère te voyait, je crois qu’elle ne serait pas très fière de toi
MISS PARKER : La ferme avance !
JAROD :  J’ai vu ton expression quand Angelo a donné sa dernière ampoule de traitement à Davy
2.21Patrimoine génétique (2/2)

 

VOIX DE JAROD:  Bonjour Sydney, bonjour Broots, Mademoiselle Parker ! Je suppose, puisque vous écoutez cet enregistrement, que vous avez découvert ma cachette. Je me rends compte que vous pataugez, mais je suis désolé, on n’a pas de temps à perdre quand on est un pro de la cavale. Je ne vous retiendrez pas plus longtemps, je sais que vous avez un avion à prendre. Je ne vous demanderez que deux choses. Tout d’abord, apportez votre tête en cire, elle vous sera très utile. Ensuite, n’oubliez pas de boucler vos ceintures. Bon décollage !

4.03Le saut de l’ange 

 

MISS PARKER: Comment peut-on tuer toute sa famille uniquement pour l’appât du gain et du pouvoir ?

JAROD: Poses plutôt la question à ton père !
TV FILM – L’antre du Diable

JAROD: Vous allez choisir attentivement !
MISS PARKER: En d’autre terme deviner ?
JAROD:  Et prier qu’il vit juste !
TV FILM–L’Antre du Diable

 

[Une note de Jarod] “ Rien ne vaut la chaleur d’un foyer. Tout le monde mérite d’en avoir un. Alors laissez-moi tranquille pour que je puisse trouver le mien.
4.05La folle équipée

 

JAROD:   Mademoiselle Parker se met à aider les autres maintenant.
MISS PARKER: Lâche-moi tu veux !
JAROD: Ta mère serait fière de toi
MISS PARKER: Quel spectacle tu nous a offert. Sydney t’a enseigné ce qu’il fallait
JAROD: Sydney m’a surtout appris qu’on pouvait devenir tout ce qu’on avait envie de devenir.
2.20 – Mensonges

 

JAROD : Je suis si content de te voir, tel que tu es.
ANGELO : Je suis content d’être enfin moi. Je te remercie Jarod.
2.21 – Patrimoine génétique (1/2)

LOUIS: Hey ! Cette fille aux longues jambes ? Elle a un méchant coup droit dis-donc !
JAROD: C’est très difficile de savoir si elle va aboyer ou si elle va mordre.
2.21 – Patrimoine génétique (2/2)

 

 

JAROD: Peut-être que le moment est venu de t’offrir le cadeau qu’il ne t’as jamais offert, la vérité
MISS PARKER: Je te souhaite de retrouver ta mère
JAROD: Et qu’en est-il de nous ?
MISS PARKER: La sourie et le chat ? Il y a longtemps que ce choix a été fait pour nous.
JAROD: La malédiction des Parker ça serait ça !
TV FILML’Antre du Diable

 

ANNE: J’ai fais un rêve la nuit dernière. Mon fils venait vers moi et il disait que maintenant ça irait. Il disait qu’il ne voulait plus que je reste toute seule. Ça a l’air fou non ?
JAROD:  Non, c’est parfait !
4.07 – Alibi

 

MISS PARKER:   Bonjour Jarod !
JAROD: Avec une intuition pareille, tu me rattraperas surement.
MISS PARKER: Sauf si tu continues à brouiller les pistes
JAROD: Oh, je n’ai rien brouillé du tout, je t’ai simplement mise sur une autre voie.
MISS PARKER: C’est tout ce que tu sais faire ? Exhumer le passé ?
JAROD: Ça te vas bien de dire ça. Tu en as un toi au moins. Encore que ça ne soit pas tout à fait celui que tu croyais. Joyeux anniversaire !
1.09 –Chute libre 

 

JAROD: Oui c’est ce qu’ils font ! Ils tuent tous ceux qui semblent s’intéresser même de loin, à la vérité. Et ensuite ils s’en prennent aux personnes que nous aimons le plus
MISS PARKER: Pourquoi ?
JAROD: Pour nous contrôler. Et nous utiliser pour leurs sales besognes.
3.18 – Pièces manquantes

 

LUTHER: Tu n’es même chirurgien

JAROD: Légalement non, tu as raison. Mais tu vois, j’adore jouer au docteur.

3.15Compte  rebours

 

Jarod: Karma…ain’t it a bitch?

JAROD: Ah tu sais je ne suis pas un fan des mariées en cuir noir, bien que tout ceci me semble être une très agréable ironie du sort.
MISS PARKER : C’est drôle, je ne vois pas ce que tu veux dire.
3.09 – Meurtre parfait

 

BROOTS: Pourquoi vous faites ça ?
JAROD : Je fais quoi ?
BROOTS : Pourtant je tente de vous attraper tous les jours. C’est vrai, c’est mon job. Alors pourquoi vous me venez en aide ?
JAROD : Et bien parce que…parce que je vous respect.
BROOTS : Moi ?
JAROD : Tout ce que j’espère, c’est un jour, devenir un père aussi attentionné que vous.
3.05Trahison

 

JAROD: Quand les gens doivent prendre un tournant et s’obstinent à foncer droit devant eux, ça me chagrine.
TV FILM: L’Antre du Diable

 

JAROD: C’est impressionnant cet engin? Je l’ai confisqué à un fermier du Montana qui maltraitait ses vaches. Oh, je sais, tu penses que tu n’es pas un ruminant, tu as raison. C’est insultant pour les vaches. Alors, on le passe ce coup de fil ?

4.14Que la lumière soit 

 

JAROD: La patience n’a jamais était l’une de vos vertus chère Mademoiselle Parker

MISS PARKER: Tu ne manques pas d’audace de te pointer ici

JAROD : Voyons, tu ne vas pas sortir ton arme dans une banque.

2.20Mensonges

 

DR GOETZ: Qui est Sydney ?
JAROD: Il est Pavlov et je suis son chien. Bienfaiteur, protecteur, patriarche. C’est lui qui m’a créé
3.01Troubles mentaux 

[Bernie, Sosie d’Elvis] BERNIE: Tu crois que c’est facile d’être l’idole de millions de gens ?
JAROD: A priori non
1.04Les jeux sont faits

 

JAROD: Je te recommande le Monte Cristo. Rien ne vaut un sandwich club mayonnaise. Ah, il est vrai que ça fait un peu grossir, mais avoue que quelques kilos de plus ne te feraient pas de mal.

MISS PARKER: Qu’est-ce que tu en sais ?

JAROD: Oh, on voit tout par le trou de serrure de ta salle de bains. Ah, ah, ah, ça n’est pas bien d’avoir décalé ton pèse-personne de trois kilos.

1.09Chûte libre

 

Sheriff: Those are Cam’s kids.

Jarod: I had them brought in.

Sheriff: To get under his skin?

Jarod: To get into his heart.

 JAROD: On doit quelque fois, jouer gros jeux pour être récompensé. Bon, on se verra sans doute très bientôt pour ton histoire de « Vendetta »

4.06Frissons

 

JAROD: Ecoute ! Je sais que tu es furieux, mais il existe des choses plus importantes dans la vie, que la vengeance. Laisse-moi te montrer ce qu’on éprouve à sauver une vie au lieu d’essayer d’en détruire une.

2.18Le don du ciel

 

SYDNEY: Ici Sydney !
JAROD: Croyez-vous qu’il soit possible pour nous, d’oublier toutes ces choses affreuses qui se sont produites quand nous étions jeunes ?
SYDNEY: Oublier? Ô Que non ! Mais je pense qu’il faut qu’on s’en serve pour nous aider à être plus fort.
JAROD: J’essaie pourtant d’être fort, mais parfois en face, il n’y a que l’obscurité, des fragments de moi-même. Serais-je un jour recomposé ?
SYDNEY: Je l’ignore Jarod, mais je l’espère.
JAROD: Moi aussi.
2.16 – Le miroir recomposé.

 

 

MISS PARKER: Dis donc Jarod, pourquoi choisir cet hôtel miteux ?

JAROD: J’ai regardé une émission de télévision sur VH3 et ils passaient de vieilles publicités. Il y a 20 ans, comme tu le sais, je les aie manquées. A l’époque, il y en avait une qui parlait de cet hôtel et qui en disait le plus grand bien. D’ailleurs, c’est vrai, je m’y trouve très bien.

MISS PARKER : Astucieux, ça aurait marché avec une autre.

1.02Chaque tableau à son histoire

 

BROOTS: Hey, je n’ai pas le droit de vous en parler. On est censé tout faire pour vous attraper !
JAROD : Je sais où vous vivez Mr Broots.
4.01–Le monde change

 

 

ETHAN : On dirait que Mademoiselle Parker est toujours en train de t’épier et de te suivre

JAROD: Ta demi-sœur Ethan ! Elle ne lâche pas facilement sa prise, je le reconnais

ETHAN: Elle veut te récupérer coûte que coûte !

JAROD : Certaines choses ne changent jamais !

TV FILMCaméléon contre Caméléon 

 

быстрый займ на карту займы на карту онлайн займ на карту онлайн
Show Buttons
Hide Buttons