Les romans

L’existence de nouveaux complots, de nouveaux endroits, de nouvelles simulations.

 

Pourquoi un jouet aussi basique, mettrait-il Mademoiselle Parker autant en colère ? Quel pourrait être le secret de l’écran magique ? Est-ce son aspect extérieur ou intérieur ? Qu’en pensez-vous ? Tournez ses boutons dans le prochain roman du Caméléon “Renaissance” et vous trouverez !

Sydney avait compris ce qu’était le chagrin et il pensait l’avoir surmonté depuis tout ce temps. Mais tandis qu’il posait les yeux vers sa destination, il n’en était plus si sûr. Protégé de la lune par les branches d’un immense et ancien marronnier, se trouvait un vieux et modeste mausolée construit pour y accueillir deux personnes. Sydney s’approcha lentement de la structure et remarqua que des vrilles de lierre poussaient sur les côtés. Ces mêmes vrilles semblaient être absorbées par la terre. A cet instant, Sydney se sentit comme tiré de l’intérieur. Il n’était pas sûr de la signification de cet avertissement, mais intérieurement il menait une inquiétante lutte avec une partie de son âme. Alors, tout en rassemblant son courage, il orienta sa torche vers les deux mots gravés sur les imposantes pierres qui soulignaient le cadre au-dessus de la porte en bronze. C’était une inscription en latin qu’il n’avait même pas remarqué lors de cette première visite. Sydney ne pouvait imaginer l’ironie dans le cœur de Jarod lorsque ce dernier lut ces mêmes mots :

« filii inlacrimat »

Il pensa instantanément aux mots prophétiques : « le fils pleure ». En effet.

Mademoiselle Parker se retourna en direction du son, elle réalisa ainsi qu’il provenait de l’intérieur du tombeau de la famille Parker. Le cœur battant à s’en rompre, elle se glissa à l’intérieur de l’antre sacrée jusqu’à une pierre tombale au nom de Catherine Parker. Mademoiselle Parker déglutit avec difficulté, au sommet de l’ultime demeure de sa mère se trouvait pour elle un cadeau de Jarod. Parker ne sentait plus ses jambes en gravissant les deux dernières marches menant à la tombe. Elle n’avait pas mis les pieds ici depuis le jour où elle avait laissé tomber une poignée de terre sur le cercueil et tournait le dos à sa mère, comme sa mère l’avait fait pour elle, du moins c’est ce qu’elle ressentait. Parker s’était ainsi éloignée avec l’intention de ne jamais revenir. Ce jour-là, du plus profond de son âme, pour ne pas pleurer et ne pas ressentir la douleur, la petite miss laissa apparaître sur son doux visage, un regard sévère. Ce même regard resta figé sur son visage durant de trop nombreuses années. Aujourd’hui, elle l’abordait à nouveau alors qu’elle s’agenouillait pour prendre le cadeau.

Le jeune Jarod quitta les commandes des yeux.

« Sydney, est-il possible d’oublier ceux qu’on aime ? Répondez-moi Sydney ! »

Sydney resta planté dans l’obscurité :

« Concentre-toi, Jarod ! »

« Je veux juste savoir si c’est possible, Sydney ? Les gens peuvent-ils oublier ceux qui les aiment ?»

Agacé, Sydney leva les yeux de son écran et se frotta les tempes

« Jarod, nous en reparlerons plus tard. Là nous sommes au milieu de… »

Mais Jarod ne se laissa pas abattre.

« Des parents peuvent-ils oublier leur enfant ? Un enfant peut-il oublier ses parents ? »

Frustré le psychiatre soupira longuement

« Nous avons dépassé ça Jarod et je répondrai à tes questions lorsque tu auras terminé. »

Le jeune Jarod resta silencieux, Sydney s’agenouilla et souleva son menton.

« Jarod, quelles étaient les pensées du pilote, lorsqu’il plongeait à une mort certaine? »

Les larmes coulaient sur ​​les joues du jeune garçon

« Qu’il ne reverrait plus jamais sa famille, ni ceux qu’il aimait. Toutes ces personnes étaient ce à quoi pensait cet homme lorsqu’il a quitté ce monde ».

Les yeux de Sydney commencèrent à se remplir de larmes…

Découvrez plus sur le passé de Jarod dans le premier roman du Caméléon ” Renaissance”

Les pires vingt-quatre heures de l’existence de Mademoiselle Parker, démarrèrent par un coup de foudre et prirent fin avec l’arrivée d’une tempête qui durera le temps d’une vie. Découvrez tout de ce jour fatidique, dans le premier roman du Caméléon, “Renaissance”

 

Les romans graphiques

Suivez-nous!

le caméléon vit

 

rebirth_sample

 

sl_standing_part_open
быстрый займ на карту займы на карту онлайн займ на карту онлайн
Show Buttons
Hide Buttons